naar top
Menu
Logo Print

Accord sectoriel 2019 - 2020

Agoria et les syndicats concluent un nouvel accord sectoriel
magazine

La fédération de l'industrie technologique Agoria et les syndicats de la construction métallique, mécanique et électrique ont conclu un nouvel accord sectoriel, avec des accords pour 2019 et 2020 concernant 5.776 employeurs et 116.287 ouvriers (chiffres de 2018). L'accord englobe quatre volets: l'évolution salariale, l'harmonisation ouvriers/employés, le développement de la carrière et la concertation sociale (au sein de la commission paritaire 111).
Evolution salariale
L'accord confirme la marge disponible pour l'évolution salariale de 1,1%. Les entreprises le souhaitant peuvent la concrétiser d'une manière spécifique à l'entreprise. La marge salariale de 1,1% est réalisée via une enveloppe d'entreprise reposant sur un accord paritaire avant le 30 septembre 2019. Le salaire minimum est également augmenté de 1,1% au 1er juillet 2019.
Harmonisation entre ouvriers et employés
Outre la recommandation d'utiliser en priorité au niveau de l'entreprise l'enveloppe salariale pour l'harmonisation entre les ouvriers et les employés, les négociations sectorielles en cours pour harmoniser les diverses dispositions de CCT des ouvriers et des employés sont poursuivies.
Développement de la carrière
Il a été convenu de mettre sur pied un projet sectoriel commun en matière d'employabilité durable, ayant pour objectif le soutien substantiel et financier des employeurs et des travailleurs face aux défis liés aux carrières plus longues. La trajectoire de croissance déjà définie précédemment vers en moyenne 5 jours de formation par an à partir de 2020 a été re-confirmée. Le nombre annuel d'heures de formation par personne est étendu de 8 à 16 h et ce, en vue d'acquérir les compétences nécessaires pour le futur.
Concertation sociale
Des accords plus clairs ont été conclus concernant le respect correct de la paix sociale. Il a également été convenu d'engager une réflexion paritaire pour aboutir à une vision commune sur le dialogue social de et pour l'avenir. Le secteur approuvera aussi une déclaration paritaire en matière de non-discrimination.