naar top
Menu
Logo Print

DES CONSEILS MULTIDISCIPLINAIRES ET UNE ETUDE AIDENT VERS INDUSTRIE 4.0

Avec Mechatronics 4.0, Sirris aide les entreprises à avancer

partnersPeut-être étiez-vous l'une des nombreuses personnes présentes le 20 juin à la cinquième Mechatronics 4.0 masterclass chez Sirris à Leuven. Celle-ci clôturait une série d'événements par lesquels l'organisation veut véhiculer les connaissances acquises du projet Mechatronics 4.0. Fin octobre 2018 seront présentés les résultats finaux du projet qui a duré quatre ans. Motion Control s'est entretenu à ce sujet avec Pieter Beyl et Stijn Gielis de Sirris. Vous trouvez ci-dessus le récit de la façon dont le projet a aidé 21 sociétés flamandes en direction de l'I4.0. Suivant, vous trouvez également quelques cas pratiques.

 

MECHATRONICS 4.0

Dans la philosophie d'Industrie 4.0, les machines sont intelligentes, autonomes et connectées. Comme de nombreuses entreprises ne savent souvent pas comment démarrer, trois partenaires se sont associés à la mi-2014 pour aider les entreprises. Sirris, Flanders Make et Imec ont lancé le trajet VIS (Vlaams Innovatiesamenwerkingsverband) 'Mechatronics 4.0' étalé sur quatre ans. Le but est d'intégrer les innovations au moment approprié à un coût approprié. Les partenaires - aidés financièrement par la VLAIO (Vlaams Agentschap Innoveren en Ondernemen) - soutiennent ainsi les 21 sociétés participantes dans la mise en place de passerelles entre les besoins et les possibilités technologiques. 21 entreprises du groupe-cible constituaient le groupe d'utilisateurs du projet. Le groupe a suivi de près le projet.

Pieter Beyl (Sirris)
Pieter Beyl (Chef d'équipe Mécatronique chez Sirris)

“Attention, nous n'imposons pas aux participants une solution d'une certaine marque," avertit Pieter Beyl. “En tant qu'organisations de connaissances indépendantes, nous offrons un aperçu de la technologie possible et donnons des conseils sur mesure. Ainsi, les entreprises participantes peuvent opérer des choix informés par elles-mêmes."

“En tant qu'organisations de connaissances indépendantes, nous offrons un aperçu de la technologie possible et donnons des conseils sur mesure de sorte que les entreprises participantes puissent opérer des choix informés par elles-mêmes"

Domaines clé

Le projet est scindé en cinq thèmes autour desquels s'articulent les recherches: capteurs, contrôleurs, communication sans fil, applications de surveillance des conditions et technologie de vision.

Méthodes

Les trois partenaires de recherche possédaient déjà une expertise dans un ou plusieurs de ces thèmes et ont approfondi ces connaissances par le suivi de l'état de la technologie et des besoins de l'industrie, et à l'aide de cas avec des entreprises issues du groupe d'utilisateurs. Ces connaissances sont alors partagées - avec les participants, mais aussi avec d'autres personnes intéressées - via des masterclasses, des dispositions démo, des présentations et des publications.

Stijn Gielis (Ingénieur principal en mécatronique chez Sirris)
Stijn Gielis (Ingénieur principal en mécatronique chez Sirris)

EQUIPE MULTIDISCIPLINAIRE

Sirris, Flanders Make et Imec sont trois autorités de connaissances qu ont chacune leurs compétences. Le projet Mechatronica 4.0 profite de cet éventail de connaissances et de savoir.

“Sirris se charge de définir les demandes de recherche et conserve l'aperçu général, Flanders Make ajoute ses connaissances extensives de l'industrie manufacturière, tandis qu'Imec, avec son IDlab, possède surtout une expertise dans la recherche sur la technologie Internet"

“Sirris - l'instigateur de ce projet - en prend la direction, se charge souvent de définir les demandes de recherche et conserve l'aperçu général", raconte Gielis. “Flanders Make ajoute ses connaissances extensives de l'industrie manufacturière, tandis qu'Imec, avec son IDlab, possède surtout une expertise dans la recherche sur la technologie Internet. Cette expertise variée nous permet de constituer des équipes de recherche très multidisciplinaires. Aussi il n'est pas rare que nos conseils et résultats de recherche atteignent les constructeurs de machines et de produits. Ainsi, le trajet Mechatronica 4.0 a une portée plus large que prévue à l'origine."

CONSEILS PRECIEUX

Les conseils que prodige le projet Mechatronica 4.0 aux participants, font souvent la différence pour ces sociétés.

“Chaque conseil n'est pas dès lors positif", affirme étonnamment Beyl. “Dans certains cas, nous avons pu aider également les sociétés en leur déconseillant de suivre une certaine voie après une reconnaissance. Un conseil négatif a donc aussi de la valeur."

“Une telle activité de conseil permet à l'entreprise en question d'économiser du temps et de l'argent", poursuit Gielis. “Et ceci est finalement aussi l'un des objectifs du projet Mechatronics 4.0. Les trois partenaires de recherche partent en reconnaissance des technologies pour les entreprises, ce qui permet aux entreprises de limiter leurs investissements, mais d'effectuer finalement quand même quelques pas en direction de l'Industrie 4.0. Même une intervention très limitée peut déjà avoir un grand impact."

PROJETS APPARENTES

Maintenant que le projet Mechatronics 4.0 s'est achevé, on envisage toujours un éventuel trajet de suivi. Dans l'intervalle, Sirris s'occupe encore d'autres trajets collectifs axés sur le thème des projets connectés intelligents.

Wat slim!

Avec la fédération technologique Agoria, Sirris a lancé à la mi-novembre 2017 l'initiative 'Wat Slim!' ('Comme c'est intelligent!'). L'objectif de ce projet spécifique est d'inspirer tous les constructeurs de produits et de les informer sur les possibilités de la technologie connectée intelligente. Ce projet aide les entreprises à ne pas être aveuglé par la technologie, mais à chercher aussi la valeur qu'elles peuvent créer dans leurs produits.

Add smart

Une étude européenne est le projet 'Add Smart' qui veut aider les constructeurs de produits dans la phase initiale du développement de leur produit intelligent connecté. Le projet veut leur soumettre une approche pour parvenir à un concept de solution à partir d'une idée et pour pouvoir faire des choix (de technologie).

PAS D'AUTRES TRAJETS VIS

Un constat regrettable est qu'il n'existe plus de trajets VIS pour le moment, après le dernier appel lancé en 2015. L'agence VLAIO travaille encore sur la finalisation d'un éventuel programme de subsides suppléant. 

LANTERNEAUX AUTONOMES

EconationEcoNation à Gand développe, produit et installe des lanterneaux intelligents dans des bâtiments industriels et institutions publiques. Son LightCatcher breveté capte la lumière du jour via un miroir rotatif et la distribue de façon diffuse vers l'intérieur. Lors du développement de ce produit, la société voulait surtout améliorer l'entraînement autonome de l'appareil. Au sein du projet Mechatronica 4.0, Sirris est chargé de l'analyse du design et l'analyse des possibilités d'amélioration. Une étude de faisabilité en collaboration avec Flanders Make a examiné l'algorithme de réglage et l'efficacité énergétique de la ligne d'entraînement. Le prototype amélioré était prêt en décembre 2017, il est entraîné par un moteur compact et recourt à la technologie de capteur et à des cellules solaires. La commande fait en sorte que le miroir peut continuer de suivre la position avec une efficacité énergétique et de façon robuste. Mi-2018, plus de 500 exemplaires étaient déjà installés.

SERRURES INTELLIGENTES

Thaumalo

Thaumalo - sis à Grimbergen - développe des solutions de protection innovantes. Après avoir déjà collaboré précédemment avec Sirris, on a fait appel au projet Mechatronics 4.0 pour une nouvelle idée autour d'une serrure active avec commande sans fil. Sirris a élaboré un trajet de développement et a examiné des concepts économes en énergie pour la communication Bluetooth et la détermination de distance en collaboration avec le groupe de recherche IDlab d'IMEC. Une étude des aspects sécuritaires de la connexion entre appareils et avec le cloud a fourni des recommandations pour l'architecture de protection et les protocoles exigés dans le cas de différents utilisateurs à partir de différents appareils et emplacements. Sirris a aussi étudié les aspects mécaniques de la serrure, e.a. le concept d'entraînement qui comprend à la fois l'actionneur et la commande. Dans le test définitif du concept, l'entraînement, la commande, le module de communication et l'application exemple mobile sont intégrés en un démonstrateur
.

LOCALISATION POUR ROBOTS MOBILES

OctinionOctinion, sise à Leuven et active dans les solutions innovantes pour l'agriculture et l'industrie alimentaire, s'intéresse aux technologies de localisation précises pour ses solutions VGA. Les possibilités sont p.ex. basées sur le GPS, en utilisant les balises visuelles ou la mise en œuvre de la technologie de communication à bande ultralarge (UWB). Dans le sillage du projet Mechatronics 4.0, la faisabilité de la technologie UWB de Decawave a été étudiée avec Flanders Make afin d'aboutir à une localisation précise pour la navigation VGA. Les signaux du système UWB (précision typique jusqu'à 10 à 20 cm) ont été ajoutés à l'aide d'un filtre Kalman aux signaux des capteurs inertiels et des encodeurs de roue. Ceci permet d'estimer la position avec un écart standard de 50 mm sur la position et de 1° sur l'orientation. Par ailleurs, la possibilité d'estimer la position de façon plus précise par une conception adaptée de l'antenne UWB et de l'accouplement avec l'électronique a été étudiée avec IDlab (IMEC).

MACHINES DE TEST DE FUITES PLUS RAPIDES, PLUS FIABLES

Delta

Delta Engineering à Grammont, dont le slogan est 'Improve your efficiency', développe des machines qui offrent diverses solutions (emballage, contrôle de qualité, transport, ...) aux besoins spécifiques de leurs clients. Pour leurs machines de détection des fuites, permettant de tester des bouteilles soufflées, Delta Engineering voulait encore accroître la vitesse d'exécution et la fiabilité des tests. Au sein du projet Mechatronics 4.0, Sirris a aidé à définir la demande. Ensuite, Flanders Make a étudié les techniques de solution possibles. Une étude qui a résulté dans une utilisation différente des valeurs de mesure, ce qui a sans aucun doute permis aux entreprises d'enregistrer un gain de temps significatif.