naar top
Menu
Logo Print
01/08/2019 - MICHIEL DE MYLLE

LEADER GRACE A L'INNOVATION ET A UNE STRATEGIE HUMAINE

Janssen Pharmaceutica élue première factory of the future du secteur pharma

D'après les résultats de l'élection du plus grand Belge de la VRT (Grootste Belg), il n'y avait que le Père Damien pour faire mieux, tandis qu'Eddy Merckx serait resté loin derrière. Une belle métaphore pour introduire cet article. Car si l'ancien cycliste devançait ses concurrents par la vitesse pure et dure, l'entreprise du regretté Paul Janssen reste à la pointe de son secteur grâce à un rythme d'innovation soutenu. Lors de la remise des Factory of the Future Awards, Janssen Pharmaceutica a été la première entreprise chimique et pharmaceutique à être récompensée pour trois projets qui traduisent bien cette volonté d'innovation.

Jannsen Pharmaceutica

PLANT ON A TRUCK

Le premier projet cible deux des sept transformations du programme Made Different: Networked Factory et Eco Production. Janssen Pharmaceutica Geel dispose de plusieurs processus de production avec un flux d'eaux usées difficile à traiter. Prenons, par exemple, INVOKANA®, un médicament pour le traitement du diabète de type 2. Les eaux usées de ce procédé contiennent une couche de zinc qui rend impossible leur traitement par épuration interne. Janssen avait l'habitude de faire traiter ces eaux usées sur le site d'Indaver. A la recherche d'une plus grande efficacité et de flux circulaires, la start-up InOpSys, spécialisée dans le traitement des eaux usées sur site, a été créée grâce à une collaboration avec la KU Leuven et un soutien gouvernemental supplémentaire. Aujourd'hui, InOpSys place des installations dans des conteneurs sur le site de Janssen où le zinc est séparé de l'eau et peut ensuite partir directement pour le recyclage vers la société de traitement du zinc NYRSTAR. L'eau peut ensuite être transportée jusqu'à la station d'épuration de l'entreprise. Janssen peut ainsi se concentrer sur son cœur de métier. De plus, elle ne doit payer que la quantité d'eaux usées traitées. Entre-temps, Janssen étudie comment InOpSys peut également être utilisé pour d'autres flux de déchets.

FOCUSSED FACTORIES

Dans la recherche de l'innovation, les gens sont la ressource la plus précieuse pour Janssen. La responsabilité et le développement des talents jouent un rôle central à cet égard. Depuis un certain temps déjà, l'entreprise teste une forme d'organisation innovante dans laquelle les équipes de projet autogérées se voient confier une responsabilité plus large. Le projet a été baptisé Focussed Factories (FF) et porte les étiquettes 'Made Different' Human Centered Production et End-to-End Engineering. Chez Janssen Geel, on distingue le lancement de leurs nouveautés - qui déterminent la pérennité du site - et les produits qui sont déjà dans une phase de maturité. Yves Vancleemput, Operations Director: “Les deux groupes de produits ont leur propre dynamique. Au lieu de gérer les deux de haut en bas, la question était de savoir s'il n'était pas possible de mettre en place un moteur de croissance ascendant, au moyen d'équipes 'dedicated'. Au sein d'une Focussed Factory, l'intention est, en fonction des besoins en ressources, de rassembler physiquement les talents des nombreux départements du campus de Janssen Pharmaceutica dans une même équipe afin de travailler sur un seul produit, portefeuille ou technologie. Le responsable direct d'un service doit se défaire de ces personnes et leur donner les moyens de prendre la direction fonctionnelle au sein de l'équipe. L'équipe décide tous les six mois qui sera le prochain responsable fonctionnel. L'équipe est entièrement responsable du produit, du portefeuille ou de la technologie au sein de la FF, depuis l'acheminement des matières premières jusqu'à l'arrivée du médicament chez le patient. Le but n'est pas non plus de lancer une FF pour chaque produit, portefeuille ou nouvelle technologie.“

"Le Factory of the Future Award illustre bien notre volonte d’opti-miser en permanence notre chaine
‘du labo au patient’"

“Le titre n'aurait plus le même sens“, explique Yves Vancleemput. “Janssen Geel produit 50 produits finis différents. Certains d'entre eux ne passent par la chaîne de production qu'une fois par an ou tous les trois ans. Il serait inutile de prévoir une équipe propre à la gestion de ces produits. Les critères possibles pour la mise en place d'équipes de projet sont, p.ex., le volume ou les produits problématiques. S'il y a des problèmes avec un produit particulier et que les mesures correctives prennent des années, des équipes encore plus nombreuses peuvent être mises sur pied à cette fin.“ Au moment d'écrire ces lignes, Janssen Pharmaceutica compte une FF depuis deux ans et demi, et une autre depuis un an. Au final, il n'y aura que trois FF à la fois. Des lignes directrices ont été élaborées sur la date de lancement de chaque FF, mais aussi sur sa suppression progressive. Le retrait progressif d'un produit va de pair avec le déplacement de l'attention vers un autre produit. Déterminer quand un produit doit être éliminé progressivement - et donc quand l'équipe de la FF peut être dissoute - reste un défi. L'équipe FF est composée au-delà des frontières pour l'un des produits. “Tant que vous êtes dans le même fuseau horaire, il n'y a pas de problème, mais cela devient moins évident, lorsque vous travaillez avec des filiales dans d'autres fuseaux horaires.“

Lorsqu'une FF cesse d'exister, l'équipe FF concernée est dissoute et les membres doivent retourner dans leur propre département, au sein de l'organisation hiérarchique. “L'avantage, c'est que ces personnes ont appris à mieux connaître les autres départements“, explique Yves Vancleemput. “Dans le cas d'un problème relativement simple, ils appelleront plus vite le responsable du service en question au lieu de le communiquer via le système traditionnel et en cascade des superviseurs. Il y a, en effet, toujours des gens au sein d'une organisation qui regardent un produit d'un point de vue stratégique, mais aussi des gens qui travaillent quotidiennement sur le produit, qui ajoutent quotidiennement des matières premières ou qui sont appelés, s'il y a un problème technique. Dans de nombreux cas, ces derniers sont à même de fournir une réponse dans l'immédiat, alors que quelqu'un qui se consacre plus à l'aspect stratégique, devra peut-être chercher plus longtemps.“

SECHAGE PAR ATOMISATION

Jannsen Pharmaceutica
Séchage par atomisation pour des produits solubles

Le troisième projet qui a valu à Janssen une récompense, est baptisé PAT-based for spray drying, PAT pour Process Analytical Technology. L'un des principaux défis de la dernière génération de produits pharmaceutiques est qu'ils sont extrêmement peu solubles dans l'eau. P.ex., alors que vous pouvez facilement dissoudre 5 g de sucre dans une tasse de café, pour dissoudre 5 g d'un nouveau médicament, vous avez besoin d'une piscine. Cependant, la solubilité dans l'eau est une nécessité absolue pour tout médicament. Dès que vous prenez une capsule, elle pénètre dans le tractus intestinal en milieu aqueux. Pour pénétrer dans le sang, il doit être soluble dans l'eau. Janssen s'est mis à la recherche d'un moyen d'augmenter cette 'biodisponibilité'. Dans la pratique, cela permet au patient de prendre moins de comprimés. “Si la biodisponibilité est faible, p.ex., il faudrait prendre vingt comprimés par jour, ce que seuls quelques patients seraient prêts à faire. Dans le cas d'une maladie chronique, p.ex., le patient devrait prendre vingt comprimés par jour pendant quarante ans. Autant dire qu'ils abandonneraient de suite.“ Un médicament typique est une poudre cristalline blanche. Janssen a mis en place une FF autour de la technologie de séchage par atomisation qui ramène cette poudre blanche en solution. Un certain nombre de charges sont ajoutées qui doivent finir dans la pilule, puis elle est pulvérisée avec de l'azote chaud par l'intermédiaire de buses à très haute pression et à très haute température. Lorsque la gouttelette tombe, la structure passe de cristalline à amorphe en quelques secondes. La même technologie est également utilisée pour la fabrication du jaune d'œuf en poudre ou du café, p.ex. “Le séchage par atomisation est une technologie continue, le gouvernement a donc exigé que la qualité soit mesurée en continu. Lors de la mesure, le choix doit être fait pour les technologies de mesure qui n'affectent pas le produit - ceci doit également être indiqué sur la machine. Ces technologies doivent donc d'abord être soumises aux autorités pour approbation en vue de leur utilisation dans le contrôle de la qualité. Dans le passé, nous faisions nous-mêmes le contrôle de la qualité en prélevant un échantillon à chaque étape possible du processus, où ils faisaient des analyses continues en laboratoire.“ Mais à un moment donné, Janssen a décidé de coopérer avec d'autres acteurs pour cette analyse. Malvern effectue une analyse granulométrique en ligne par diffraction laser. Grâce à la technologie de séchage par atomisation, trois produits ont été lancés sur le marché. Deux autres suivront cette année. Janssen a soumis la technologie pour l'essenscia Innovation Award 2019 et a atteint l'étape finale. 

UN ÉCOSYSTÈME PROPICE À L'INNOVATION

Stef Heylen CEO Janssen Pharmaceutica

Stef Heylen
CEO Janssen Pharmaceutica

Grâce à Janssen, la Flandre compte parmi le top mondial des producteurs mondiaux de produits chimiques et pharmaceutiques. En 1961, l'entreprise a commencé à travailler avec le géant américain Johnson & Johnson, leader du marché des produits de santé. Aujourd'hui, Janssen Pharmaceutica Belgium est le plus grand site de J&J en dehors des Etats-Unis. Elle dispose de six sites et de six domaines d'expertise: Cardiovasculaire et Métabolisme, Immunologie, Neurosciences, Maladies infectieuses et Vaccins, Oncologie et Hypertension pulmonaire. Le site de production de Geel est le point de départ des nouveaux produits de santé de J&J. Il produit plus de 70% des principes actifs pharmaceutiques que J&J produit dans le monde. Le rythme de l'innovation est remarquablement élevé: onze nouveaux produits ont été lancés depuis 2011. Janssen Pharmaceutica Belgium dispose d'un écosystème d'innovation unique qui couvre tout le cycle de vie du développement de médicaments, unique dans l'industrie pharmaceutique. Il combine les forces dans le domaine des produits pharmaceutiques et du diagnostic, et fait appel aux idées, aux technologies et au talent de partenaires de l'innovation ouverte. P.ex., l'entreprise a plus de 150 collaborations avec des établissements universitaires, des partenariats public-privé et des initiatives de campus ouverts. L'entreprise continue d'être convaincue des valeurs de son fondateur Paul Janssen (décédé en 2003): le patient d'abord, et l'innovation en tête des priorités. Le CEO Stef Heylen l'illustre par une anecdote: “Paul passait chaque matin dans les différents départements de l'entreprise, toujours avec la même question: 'Quoi de neuf?'. C'est comme ça qu'il gardait ses équipes sur le qui-vive. Ainsi, il a également conservé une vue d'ensemble et il a souvent fait le lien entre les différentes études. La collaboration est une valeur essentielle ici."