naar top
Menu
Logo Print
11/10/2019 - DIETER DEVRIENDT

FLEXIBILITÉ, EFFICACITÉ ET LIBERTÉ GRACE A INDUSTRY 4.0

Evolution de l'éventail des tâches pour les personnes compétentes

Industry 4.0 (I4.0) est le concept des dernières années, qu'il soit combiné ou non avec l'autre mot à la mode ‘Internet of Things’ (IoT). Chacun le définit différemment, mais ce qui est certain, c'est que travailler dans une usine intelligente sera totalement différent. Les machines épargneront une grande partie du travail répétitif et abrutissant, mais elles exigeront un niveau plus élevé de formation et d'autres compétences de la part des employés. Heureusement, travailler avec des machines offre aussi des possibilités ergonomiques. Il est ainsi possible d'adapter complètement le poste de travail à l'opérateur.

Exoskelet Industrie 4.0

I4.0, UNE DEFINITION

La nature d'un concept tel que I4.0 implique un manque de sens strictement défini; chacun lui donne sa propre interprétation.

Lancement à Hanovre

D'un point de vue historique, la Foire de Hanovre a été l'un des premiers utilisateurs du terme en 2011. Le buzz a été créé dans le cadre d'une initiative allemande qui s'inscrit dans une vaste stratégie de haute technologie.

Changements et objectif de développement

L'industrie 4.0 inclut, d'une part, les changements qui ont eu lieu récemment et qui ont eu lieu dans la production industrielle et, d'autre part, le concept a également un objectif clair: un développement cohérent, économiquement raisonnable et, aussi humainement que possible, de la poursuite du développement du statu quo actuel. Pour ce faire, il faut rendre le plus grand nombre possible de processus flexibles, modifiables et autonomes, afin qu'ils puissent assurer leur avenir sur le marché mondial.

Un monde économique connecté

La quatrième révolution industrielle se caractérise par une introduction massive des technologies de l'information et de la communication. Le réseautage crée un internet d'objets, de services et de données. Cela permet aux entreprises de réagir plus rapidement et de s'orienter davantage vers le client. Les capacités en temps réel et l'évolution des interactions homme-machine conduisent à un monde économique connecté, dans lequel les personnes, les machines, les objets et les systèmes logiciels sont connectés via intranet ou internet, de sorte que les objets peuvent communiquer entre eux.

La smart factory combine deux principes de production

Il est difficile de parler d'I4.0 sans citer ‘l’usine intelligente’. L'usine intelligente est l'incarnation même de la numérisation qui doit faire avancer tant les PME que les grandes entreprises. Dans la situation actuelle de développement de produits, la vitesse et le nombre de production augmentent alors que de plus en plus de produits sont conçus individuellement. Une production moderne dans une usine intelligente permet de répondre aux exigences particulières des clients et aux situations du marché. Les processus de production contrôlés par ordinateur et liés à l’internet font passer la flexibilité et l'efficacité à un niveau supérieur.

Le mérite de ce développement est qu'il conduit à la possibilité d'une production de masse individualisée ou d'une personnalisation de masse. De cette façon, deux concepts qui étaient à angle droit l'un par rapport à l'autre – la production à la chaîne de montage et la production individuelle – sont combinés.

Dans la pratique, cela se manifeste dans le hall de production sous la forme de postes de travail semi-automatisés dont l'opérateur a besoin et auxquels il doit pouvoir s'adapter.

L'EXOSQUELETTE COMME EXEMPLE

Exoskelet Industrie 4.0

Certaines entreprises (par exemple certains constructeurs automobiles allemands) utilisent des exosquelettes pour leurs employés depuis plusieurs années. Ce harnais robotique peut être porté et est disponible pour le haut et le bas du corps. Il agit comme un système d'aide, en particulier lors du levage et du travail au-dessus de la tête. Certains modèles permettent de s'asseoir sur place sans la proximité d'une chaise.

Un exosquelette permet à l'employé d'augmenter sa force tout en économisant ses propres ressources. De cette façon, les employés reçoivent le soutien nécessaire et la pression sur le corps pendant le travail est considérablement réduite.


ERGONOMIE DANS L’INDUSTRIE DE L’AVENIR

Dans le cadre d'une production de masse individualisée, les idées et les exigences en matière d'ergonomie deviennent pertinentes.

Ajuster les paramètres

L'optimisation de l'interface homme-machine (IHM) peut être réalisée en adaptant les conditions à l'être humain. Dans un monde idéal, le poste de travail industriel moderne s'adresse aux personnes, et ce en termes de hauteur, d'adhérence, d'ordre, d'intelligibilité et de facilité d'utilisation du système logiciel (interface utilisateur).

Le travail dur réservé aux machines

L'interaction doit avoir un effet positif sur l'efficacité et les besoins des employés actifs. Le progrès technologique offre plus que jamais la possibilité de répondre aux besoins sanitaires des personnes en production. L'exigence ergonomique de réduire les activités répétitives et monotones stressantes peut être satisfaite en déplaçant ces actions sur des machines.

Industrie 4.0L’HOMME & INDUSTRIE 4.0

Compétences

L'un des revers de la médaille, cependant, est que travailler avec des ordinateurs – contrôler, vérifier et entretenir – exige des connaissances et des compétences différentes de la part des employés. Une meilleure formation, plus poussée, est donc nécessaire. Plus que jamais, les travailleurs des secteurs industriels doivent être encouragés à poursuivre leur formation et à penser de manière interdisciplinaire.

Pour répondre à ces exigences, il faut créer un environnement de formation approprié et accorder l'attention voulue aux aspects mentaux. Des initiatives telles que le double apprentissage peuvent soutenir et développer davantage la formation. Les aspects mentaux doivent être traités, par exemple, en fournissant un service de conseil au sein de l'entreprise, vers lequel les employés peuvent alors se tourner pour exprimer leurs craintes et leurs problèmes.

Réalisme

Les changements suscitent toujours une certaine crainte, surtout lorsqu'ils surviennent sur le marché du travail. Les scénarios d'avenir esquissent souvent un portrait des gagnants et des perdants, une image relayée par certains médias. Le réalisme, cependant, doit être la devise. La façon de travailler est déjà en train de changer et continuera à l'avenir. Cependant, l'image de l'homme qui devient superflu n'est pas correcte. Les machines peuvent devenir plus intelligentes, mais elles ne remplacent pas les humains; l'interaction et la collaboration avec les humains deviennent simplement plus complexes et plus difficiles.

La création humaine et la flexibilité au cœur des préoccupations

Même dans une production numérique et automatisée, l'accent reste mis sur l'homme qui travaille. Pour combler les lacunes (sensorielles), il faudra toujours du personnel qualifié. Le contrôle, le développement et la maintenance sont et restent des domaines de travail importants.

La créativité et la flexibilité sont de plus en plus importantes dans un environnement moderne et dynamique. Et ce sont des choses qui ne peuvent être apportées que par l'homme. Dans le domaine des systèmes entièrement automatisés, une nouvelle forme de liberté est en train d'émerger pour les employés qui ne sont plus liés par des tâches répétitives.

User InterfaceIMPORTANCE CROISSANTE DE L'INTERFACE UTILISATEUR

A l'ère de la quatrième révolution industrielle, l'interface utilisateur numérique joue un rôle important dans la communication entre personnes, machines et objets. Le design ergonomique, la facilité d'utilisation générale ... ont une influence décisive sur l'efficacité et le succès des interactions. C'est dans cet environnement que l'homme et la machine communiquent professionnellement l'un avec l'autre. En outre, les interfaces informent l'utilisateur sur la communication entre les machines et les objets et permettent une commande ciblée.


TRAVAILLER AUTREMENT

Il est difficile de répondre à la question de savoir si le travail dans l'industrie manufacturière moderne est/sera meilleur ou pire. Il est certain qu'il en sera tout autrement. Ce travail exigera de la flexibilité et favorisera l'efficacité et la liberté, ce qui comporte à la fois des opportunités et des risques. Un nouveau processus de production s'accompagne d'une forte demande de formation continue et d'autres compétences. Cette difficulté doit être surmontée, avec la perspective de nouvelles possibilités: les activités stressantes et monotones sont laissées aux machines et le lieu de travail peut être adapté aux besoins de l'employé. D'un point de vue ergonomique, l'opportunité est donc énorme.