naar top
Menu
Logo Print
29/11/2017 - GAUTHIER GELDHOF

DES REDUCTEURS DE QUALITE POUR LES PLATES-FORMES DE MOUVEMENT HIGH-END

Plates-formes de qualité superieure pour de nombreuses applications de simulation

Motion For Simulators (MFS) construit des plates-formes pour les applications de simulation les plus diverses comme les simulateurs de vol (tant récréatifs que pour les pilotes en formation), les jeux de course ou les applications load behaviour. Aucun domaine n'est trop fou pour le concept introduit sur le marché par MFS. Les plates-formes construites sont caractérisées par une forte dynamique, la modularité, de courts temps de cycle et une mécanique robuste. La plate-forme à servocommande à deux axes des débuts a évolué au fil des ans en une série de plates-formes standard et personnalisées entraînées par 2-3 ou 6 axes.


PROFIL DE L'ENTREPRISE

En quête de solution

“La firme Motion For Simulators a fait ses débuts il y a vingt ans”, raconte Marnix Tahon, fondateur. “Je construisais alors des simulateurs d'avion en guise de hobby, mais peu à peu, j'ai eu envie de pousser l'expérience plus loin en intégrant parmi les simulateurs un système pouvant assurer le mouvement. Comme je n'ai pas trouvé d'entreprises pouvant fournir de tels systèmes, j'ai décidé de m'atteler moi-même à la tâche.”

Partenariat

En collaboration avec la firme Automotion NV de Lovendegem (Motion Competence Center Schneider Electric), Tahon est finalement parvenu après environ trois ans à créer un système répondant aux attentes. “Ce développement a énormément plu aux clients”, déclare Tahon, “notamment en raison de la fiabilité logicielle. Ces premiers systèmes datent entre-temps d'une quinzaine d'années, mais sont toujours en mouvement.”

PROFIL DES CLIENTS

Particuliers et professionnels

La clientèle de Motion For Simulators est très diversifiée. “Outre les utilisateurs professionnels – par exemple pour des applications médicales ou pour toute application où la simulation de mouvement peut constituer une aide ou une solution, il y a également des particuliers qui désirent avoir un simulateur chez eux. Nous avons encore installé récemment un système full motion (équipé d'un simulateur de Boeing 737 full scale) dans un loft au huitième étage à New York. Grâce à un travail sur mesure spécialisé, le système peut fonctionner à une puissance maximale.”

Communication via le site web

MFS trouve principalement ses clients par le biais de son site web. “Vu le portefeuille de projets réalisés, les visiteurs sont rapidement convaincus de la qualité que nous pouvons leur offrir”, raconte Tahon. “Nous investissons en outre vraiment dans la conception et la réalisation de systèmes sur mesure et cela semble payer. Le bouche à oreille sur la qualité du travail sur mesure que nous fournissons, nous amène régulièrement de nouveaux clients.”

OBJECTIFS

Grands noms, chiffres élevés

Les systèmes de Motion For Simulators ont la cote. “En témoignent non seulement les chiffres de vente, mais aussi simplement le segment où de nouveaux clients sont actifs”, déclare le gérant. “Outre les clients particuliers et les PME, nous nous profilons aussi depuis quelque temps dans le segment high-end. Nous sommes tout récemment en contact avec Emirates, une des compagnies aériennes qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Si vous parvenez à décrocher de tels clients, vous savez qu'il n'est pas question d'un ou deux éléments, mais d'un tirage nettement plus important. L'avenir s'annonce donc prometteur pour notre entreprise.”

Croissance

Tahon se fixe également comme objectif de maintenir une croissance constante: “Nous ouvrirons d'ici peu un véritable show-room pour pouvoir encore mieux dévoiler les performances de nos systèmes. Car avouons-le: une vidéo YouTube ou une description sur le site web a beau produire une certaine impression, on est toujours plus vite convaincu si on peut vérifier les propriétés et la robustesse des simulateurs par soi-même. A terme, nous espérons même ouvrir deux show-rooms en Belgique, dont un en Flandre occidentale et l'autre, qui doit être prêt cette année juste avant l'été, à Jauche, dans le Brabant wallon. Nous y installerons aussi une plate-forme avec un simulateur complet, avion compris. Histoire de pouvoir montrer aux clients potentiels ce que nous avons dans le ventre.”

OPTIMISATION DES SYSTEMES

La firme vise toujours une optimisation constante de ses systèmes en vue des performances comme du rendement. Un processus pour lequel MFS est toujours soutenue par divers partenariats, dont celui avec Automotion NV, mais aussi avec WEG.



Motion controller

Un des perfectionnements se situe sur le plan du motion controller, l'ordinateur effectuant tous les calculs pour les mouvements. Alors qu'avant, les plates-formes de simulation à servocommande étaient commandées avec un dedicated motion controller, combiné avec des boîtes à engrenages à vis servo, on a décidé d'améliorer le système complet avec un PacDrive Controller de qualité supérieure de Schneider Electric en combinaison avec les servomoteurs correspondants. “Les systèmes peuvent, de ce fait, désormais réagir encore plus vite, avec des temps de cycle jusqu'à 2, parfois même seulement 1 milliseconde”, souligne fièrement Tahon. “Le développement s'est accéléré ces derniers mois et grâce au temps et à l'énergie que nous avons investis dans ce projet, nous parvenons maintenant à aborder de nombreux nouveaux clients appréciant des solutions de haute technologie et novatrices.”

Mécanique


MFS a également opté pour une nouvelle solution pour la mécanique des systèmes. “Une conséquence directe du partenariat avec Automotion d'une part et WEG d'autre part a été le développement d'une solution complète où les servomoteurs sont couplés aux boîtes à engrenages de WEG. Notre choix de servomoteurs s'inscrivait déjà dans la recherche de plus de performances et de rendement énergétique. L'implémentation des boîtes à engrenages coniques nous a permis de réduire la taille des servomoteurs, tout en augmentant la dynamique, ainsi que les possibilités de charge axiale et radiale. L'efficacité des réducteurs génère un beau gain de rendement par rapport à l'ancienne solution, ce qui s'inscrit à nouveau parfaitement dans la stratégie de MFS: 'more performance, less energy'.”

CONCLUSION

Plus grandes plates-formes

Outre les vitesses accrues pouvant désormais être atteintes avec les systèmes, les plates-formes de mouvement améliorées de MFS sont caractérisées par un meilleur mouvement. Tahon: “Cela nous permet de réaliser des systèmes qui ne pouvaient simplement pas être construits avant, par exemple au niveau du poids. Grâce à la technologie, nous sommes à présent en mesure de réaliser des systèmes de 5 à 6 tonnes. Nous travaillons par exemple actuellement à la réalisation d'une plate-forme de 10 m sur 15, un format gigantesque pour un simulateur de mouvement.”

Et cela ne s'arrête pas là, comme le prouvent quelques autres réalisations. “Nous nous penchons pour le moment sur une réalisation au Vietnam, pour une plate-forme très lourde de 5,5 tonnes. La réalisation d'un simulateur de vol en Suisse est également prévue pour bientôt, des discussions sont en cours pour la livraison de sept systèmes à Dubaï et nous allons aussi encore placer prochainement deux systèmes chez nos voisins du Nord. Nous avons autrement dit plutôt le vent en poupe ...”

Soutien de partenaires

“Un point caractéristique de nos machines, c'est que chaque application va de pair avec une charge très variable, tandis que des mouvements fluides sans vibrations sont un must absolu pour qualifier un projet de réussi. De ce fait, la technique d'entraînement et la technologie de commande utilisées doivent pouvoir résister aux coups et satisfaire aux exigences les plus strictes possibles”, précise Tahon.

“C'est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir compter sur nos partenaires. Les fournisseurs Automotion et WEG ne se contentent pas de livrer des composants, mais réfléchissent également vraiment en termes de solutions. Et cela va loin, du support pour le logiciel à la détermination des matériaux à fournir et au remue-méninges sur l'intégration mécanique de leurs composants dans nos systèmes.”